Aménorrhée : Quels sont les points essentiels à savoir pour mieux prévenir ou résoudre le problème ?

En définition, l'aménorrhée se traduit par l'absence des règles chez la femme. Elle se présente sous deux types distincts : l'aménorrhee primaire et l'aménorrhée secondaire. Le premier type concerne l'absence de menstruation chez les jeunes filles de plus de 16 ans n'ayant jamais été réglée, tandis que le second type est l'arrêt des règles durant plus de 3 mois chez les femmes réglées. Certains cas d'aménorrhée sont dits physiologiques, et certains sont pathologiques. L'absence de menstruation pendant la grossesse, avant l'âge de puberté et après la ménopause déterminée l'aménorrhée physiologique. Tous les autres cas, qui sont vus comme des anomalies sont pathologiques.

Ce symptôme peut provenir de nombreuses causes. Pour déterminer ses sources, il faut passer différents examens cliniques et aussi certains tests. Le test sanguin de grossesse est un des moyens pour la déterminer en cas de gestation. L'aménorrhée gestationnelle permet le calcul semaine de grossesse. Il se peut que même en étant enceinte, la femme continue à avoir ses règles. Dans ce cas, le calcul grossesse par les semaines d'aménorrhée ne sera pas possible.

Chez une femme normale, sexuellement active, ne prenant pas de pilule contraceptive, il est tout à fait possible que l'arrêt des menstruations annonce le début de la gestation. On peut donc suivre la grossesse semaine par semaine.

Aménorrhée

Aménorrhée : les principales causes

À part la grossesse, il existe plusieurs causes de l'aménorrhée. L'allaitement en est une. La production de prolactine empêche l'évolution des follicules jusqu'à la production des ovules. Il y a également la ménopause, se traduisant comme l'arrêt des règles vers l'âge de 50 ans ou moins. Les méthodes contraceptives hormonales provoquent aussi l'aménorrhée.

Des raisons anatomiques sont listées dans les causes de ce symptôme. Il y a par exemple le non-perforation de l'hymen ou autres malformations de l'appareil génital femelle. Aussi, suite à des traitements médicamenteux ou chirurgicaux, la femme peut présenter l'aménorrhée. Cela peut être dû à l'ablation des parties des organes génitaux (utérus, ovaire…).

Il existe d'autres raisons, qui ne sont souvent pas considérées. Le stress et l'effort physique font parties de ces principales raisons.