Calculs biliaires ou des petits cailloux dans la vésicules pouvant beaucoup faire souffrir

Le calcul biliaire est une masse dure ressemblant à un caillou qui se forme dans la vésicule biliaire. Les personnes en ayant ne les sentent pas forcément. Ces calculs biliaires sont découverts lors d'une échographie. Tant qu'ils ne provoquent aucun problème, il n'y a pas lieu de s'en inquiéter mais simplement les faire surveiller régulièrement.

S'ils se mettent à provoquer une crise très douloureuse dans le ventre qui se nomme la colique hépatique, alors, il faut aller consulter en urgence car ils peuvent obstruer les voies biliaires ou le cholédoque et provoquer une sur-infection. La vésicule biliaire sert à stocker la bile qui est secrétée par le foie. Quand un calcul se forme dans la vésicule, il est souvent composé de cholestérol. Le calcul peut être isolé et petit mais également multiple et assez gros. La vésicule est reliée au foie ainsi qu'au canal cystique et au canal cholédoque. La bile arrive du foie dans la vésicule.

Cette dernière se contracte lors des repas et évacue la bile pour aider à digérer les aliments trop gras. Lorsque la vésicule est engorgée par des calculs et que ces derniers commencent à provoquer des crises hépatique, il faut alors qu'un chirurgien intervienne et ôte cette dernière pour éviter les complications. A savoir que l'on vit très bien sans vésicule biliaire.

Calculs biliaire

Les symptômes provoqués par les calculs biliaires dans la vésicule et la solution

Quand une personne a des calculs dans la vésicule biliaire et que ces derniers migrent vers les canaux, elle peut alors ressentir de fortes douleurs se situant dans le haut de l'abdomen, sous les côtes et irradier vers le côté droit ainsi que vers l'épaule droite et dans le dos. Dans ce cas, survient la colique hépatique.

Elle peut être accompagnée de vomissement et de mal à respirer. Un ou des calculs sont alors engagés dans le canal cystique. Il y a donc lieu de consulter un médecin et de passer une échographie pour poser un diagnostic venant confirmer la colique en question. La colique hépatique peut passer seule.

Dans ce premier cas, aucun traitement ne sera envisagé. Par contre, si les voies biliaires sont obstruées, alors il faudra envisager une intervention chirurgicale très rapidement surtout si la crise est accompagnée de fièvre. Dans ce dernier cas, si le calcul se bloque au niveau du sphincter et qu'il y a de la fièvre, il peut se déclencher une pancréatite aiguë et l'opération chirurgicale appelée cholécystectomie ou laparotomie selon le procédé utilisé est obligatoire.