Apprendre comment décoincer le nerf d’Arnold

Parlons-maladie.fr » Santé au quotidien » Apprendre comment décoincer le nerf d’Arnold

Lorsqu’une douleur insupportable vous assaille au quotidien, vaquer à vos occupations relève alors du domaine de l’héroïsme.

Les douleurs peuvent être diverses. Une de ces pathologies à laquelle nous pouvons facilement être sujets est celle d’ordre névralgique. Ce mal a la particularité de se traduire à la fois par des douleurs chroniques, mais aussi très vives.

Il s’agit de la névralgie dite d’Arnold. Grâce à cet article, vous saurez comment décoincer ce nerf, afin de ne plus avoir à subir ce mal.

Qu’est-ce que la névralgie d’Arnold ?

Elle est également connue sous le nom d’arnodalgie ou de névralgie du grand occipital. Il s’agit d’une neuropathie périphérique du cou et de la tête. Le principal symptôme caractéristique est une céphalée unilatérale d’origine cervicale. Elle est provoquée par une compression ou une irritation du grand nerf occipital GNO postérieur ou du petit nerf occipital. Elle représente environ 8 % des névralgies d’origine cervicale et dans 90 % des cas observés, elle est liée au grand nerf occipital. Son nom lui vient du praticien allemand qui fût le premier à la décrire au XIXe siècle.

Quelles sont les causes de la névralgie d’Arnold ?

Cette neuropathie est occasionnée par une lésion des nerfs de l’occiput, consécutive à un traumatisme (généralement crânien), ou un stress physique du nerf. Le mécanisme de cette névralgie est quelque peu discuté. Certaines opinions penchent pour une irritation des facettes articulaires inférieures aux deux premières vertèbres, tandis que d’autres privilégient plutôt un trouble qui implique un muscle et son fascia. Il n’est toutefois pas impossible que ces deux mécanismes soient imbriqués.

Comment décoincer le nerf d’Arnold ?

Il existe quelques méthodes pour soulager ce nerf et le décoincer. Sachez toutefois que seul un médecin reste la personne la mieux indiquée pour vous conseiller un traitement efficace. Ceci n’empêche pas qu’il existe des méthodes efficaces pour atténuer les douleurs. Cela peut par exemple consister à utiliser un oreiller spécial qui réduira les pressions sur ce nerf et qui améliorera ainsi la courbure de votre cou. Ces dernières années de nouvelles méthodes ont fait leurs preuves comme des injections afin d’arrêter les douleurs céphalées.

Le traitement médicamenteux est donc nécessaire pour soulager les douleurs. Cependant, il vous faudra envisager des séances de kinésithérapie. Le but recherché étant de décoincer la zone ayant subi le traumatisme. Chez les sujets les plus atteints, il leur faudra se tourner vers la mésothérapie. Des doses de produits à base de corticoïdes seront donc injectées dans la région cervicale. À la suite de cela, le patient devrait normalement retrouver une certaine mobilité dans cette partie.

Il existe également plusieurs recettes de grand-mère pour quiconque souhaite décoincer ce nerf. Bien évidemment cela ne remplacera nullement une visite chez le médecin, mais ces recettes contribueront à vous soulager. L’une des recettes consiste à faire cuire un œuf dur dans une eau bouillante. Ensuite, enlevez la coque de l’œuf puis coupez l’œuf en deux et appliquez sur la zone de la douleur. Selon la persistance des symptômes, il faudra renouveler cette opération. Vous l’aurez donc compris, la chaleur permet de décoincer le nerf d’Arnold.

Vous pouvez aussi opter pour la bouillotte, pas trop chaude toutefois, pour éviter que vous vous brûliez. Il est également possible d’opter pour le cataplasme d’argile. Cette recette de grand-mère a la particularité de pouvoir être réalisée plusieurs fois au cours d’une même journée. Il existe bien d’autres méthodes si l’on veut soigner une névralgie d’Arnold. Il est possible d’avoir recours aux tisanes et autres huiles essentielles. Il peut s’agir de :

  • la camomille romaine
  • la litsée citronnée
  • l’helicryse italienne
  • et l’huile végétale de calophylle.

Si en dépit de toutes ces recettes maison, vous ne constatez pas une amélioration notable, il vous faudra vous tourner vers un spécialiste. Celui-ci pourra vous soumettre à des examens plus poussés afin de pouvoir identifier les causes réelles des douleurs auxquelles vous êtes sujet.

L’acupression : une solution à envisager ?

Cette méthode millénaire est surtout utilisée par les Chinois qui en vantent les mérites. Est-il possible d’appliquer cette méthode au traitement du nerf d’Arnold ? La réponse est oui, et ce, en appuyant sur une zone d’acupression de votre corps. Cette zone va soit libérer une production d’une hormone particulière, soit favoriser la décontraction de nerfs ou d’un muscle, et vous vous sentirez nettement mieux. Si vous désirez vraiment trouver une solution qui marche dans le traitement de votre nerf d’Arnold, celle-ci est l’une des plus conseillées.

Dans le même ordre d’idée, il existe une méthode qui se rapproche de celle susmentionnée. Il s’agit de l’acupuncture, qui consiste à placer des aiguilles sur toutes les zones d’acupression de votre corps. Malgré les apparences il s’agit d’une méthode tout à fait indolore. Au contraire, elle vous procurera un bien-être complet. Toutefois, sachez qu’il s’agit d’un soin qui n’est pas remboursé par toutes les mutuelles, et la consultation vous sera facturée.

Le nerf d’Arnold peut également être soulagé grâce au tapis dit d’acupression. En effet, si vous voulez éviter de payer des séances d’acupuncture, une méthode peut consister à avoir recours au tapis d’acupression. Ce tapis aussi connu sous le nom de champ de fleurs a exactement le même principe de fonctionnement que les aiguilles d’acupuncture. Il est doté de petits picots. Ceux-ci vont se charger d’exercer une certaine pression sur vos zones d’acupression. Ce tapis vous aidera à stimuler une production d’endorphine qui est une hormone antalgique, et donc vous soulagera. Hormis cela, ce tapis vous permettra de vous détendre, il s’agit là d’un préalable à toute guérison. C’est exactement ce que vous offre ce tapis, avec lui vous pourrez relâcher tous vos muscles. En procédant de la sorte, la douleur sera perçue de façon plus sourde et donc moins désagréable.

Les études ont révélé que les méthodes et d’acupuncture permettent aux patients d’être soulagés à 92 %. Par ailleurs, ce sont des techniques qui se sont avérées plus efficaces que les techniques transitionnelles à base de carbamazépine. Puisque dans ce cas, le taux de soulagement était observé dans seulement 71 % des cas observés.

Les fruits comme solution de traitement du nerf d’Arnold ?

Enfin, il existe des thérapies dites nutritionnelles qui fonctionnent également. En ce qui concerne le nerf d’Arnold, il vous suffit d’adapter votre alimentation en donnant la préférence aux vitamines B. Celles-ci sont particulièrement efficaces puisqu’elles combattent ce genre de névralgie en permettant au corps de vite guérir. Votre système nerveux de la zone de l’occiput se régénère alors plus rapidement.

Vous êtes maintenant capable de décoincer et de soulager vous-même votre nerf d’Arnold. Cependant, n’oubliez pas de faire appel à un médecin ou un spécialiste si la douleur au niveau du nerf persiste.