Verrue génitale : quelles en sont les causes ?

Parlons-maladie.fr » Santé au quotidien » Verrue génitale : quelles en sont les causes ?

La verrue génitale n’est pas la plus agréables à supporter. Ce sont des lésions, sur la peau qui se situent très près des organes génitaux, ou parfois, à l’intérieur des organes génitaux.

Est-ce une IST (Infection Sexuellement Transmissible) ?

Oui, c’est clairement le cas. C’est un virus qui en est l’origine, à savoir le papillomavirus humain. Ce virus touche aussi bien les hommes que les femmes. Voici toutes les informations sur les verrues génitales, et notamment les causes.

Verrue génitale

Verrue génitale

Comment limiter la prolifération de ce virus ?

Pour avoir toutes les chances de limiter leur propagation au sein de votre corps, il est essentiel de se faire soigner le plus tôt possible. Il va falloir consulter un médecin et faire les examens nécessaires. Si vous êtes touchés, sachez qu’à la pratique du sexe oral ou du sexe anal, votre partenaire peut être touché. Dans le cas du sexe oral, on évoquera la bouche, les lèvres ou encore le palais.

Chez l’homme, ces lésions cutanées vont se retrouver sur le pénis. Les cuisses et la région périanale sont autant d’endroits où la verrue génitale peut se trouver. Pour la femme, ce type d’infections sexuellement transmissibles se trouvera sur la vulve, la région périanale ou encore la région ano génitale. Dans le cadre d’une relation sexuelle, il faut donc être vigilant aux pratiques effectuées.

Quelles sont les causes de cette maladie ?

Comment peut-on attraper cette maladie virale dérangeante ? Tout d’abord, il faut se renseigner sur les différents modes de transmission. Ce virus est, on le rappelle, causé par le HPV. C’est le papillomavirus humain. C’est une maladie qui se transmet par le sexe. Ce virus est, dans 80% des cas, le responsable du fameux cancer du col de l’utérus. Les condylomes responsables sont les souches 6 et 11. Pour attraper ce virus, il faut :

  • Réaliser une pénétration vaginale.
  • Réaliser une pénétration anale.
relation sexuelle

relation sexuelle

Mais pas tout le temps ! En effet, le virus peut se contracter sans la moindre transmission, puisque rappelons-le, le sexe oral peut suffire. En d’autres termes : la muqueuse porteuse de la maladie, dès qu’elle sera en contact avec une zone sensible, comme un vagin, une bouche, des lèvres ou le pénis, alors la transmission se fera et la contamination sera immédiate.

Si vous n’avez pas de rapport sexuel intime sans faire le moindre contact avec une muqueuse, vous serez sans danger. Néanmoins, les femmes enceintes peuvent contaminer leur enfant lorsqu’il passera dans vagin au cours de l’accouchement.

Les différentes personnes qui sont peuvent être touchées par cette maladie sont les femmes de 15 à 25 ans. C’est au cours de cette période que la prolifération des condylomes est la plus propice. Cela peut être le cas, notamment si la femme possède des partenaires multiples et avec lesquels plusieurs rapports intimes sont effectués. Le risque d’attraper cette IST est plus important.

Le corps va développer ces condylomes lorsqu’il sera affaibli. C’est-à-dire, si vous prenez des médicaments quelconques, ou que vous êtes sous une chimiothérapie.

D’autres symptômes peuvent favoriser l’apparition de ces infections, comme le stress, l’alcool, le tabac ou encore l’humidité.

Pensez à vous protéger lors des rapports sexuels

couple proche

couple proche

Si vous avez une verrue génitale, il est primordial de trouver des solutions pour la traiter au plus vite. En effet, elle est gênante, mais également problématique puisqu’elle possède un caractère contagieux à ne pas négliger. De ce fait, vous devez impérativement adopter un préservatif lors de vos rapports sexuels pour ne pas contaminer votre partenaire.

  • Les verrues sont donc des infections sexuellement transmissibles et il ne faut pas les prendre à la légère.
  • Les conséquences peuvent être très dangereuses pour votre santé surtout si vous n’adoptez pas un traitement au plus vite.
  • Il faut noter que le virus à l’origine des verrues concerne près de 75 % des personnes, mais moins de 40 % d’entre elles développeront cette problématique.
  • N’oubliez pas que le préservatif évite la transmission du virus, mais ce n’est pas un traitement, il faut alors consulter un gynécologue ou un médecin traitant.

Lorsque le diagnostic est confirmé concernant cette verrue, vous pouvez donc utiliser un traitement efficace. La disparition peut être assez longue en fonction des organismes, mais il est impératif d’avoir un suivi régulier pour être certain que ces verrues génitales ne pourront pas revenir et empoisonner à nouveau votre quotidien.